Passer au contenu principal

VERYTANCE

Société de télétravail, télésecrétariat, secrétariat à la carte à domicile ou sur site, assistance administrative, assistance commerciale, assistance comptable, assistance au recouvrement de créances, assistance à la création d'entreprise, services

ACCUEIL  HISTORIQUE TELETRAVAIL  ASSISTANCE  PRESTATIONS ANNEXES  CLIENTELE  CONDITIONS GENERALES  CONTACT  PARTENAIRES  RESSOURCES HUMAINES  ACTUALITES   
ASSISTANCE ADMINISTRATIVE > ASSISTANCE COMMERCIALE > ASSISTANCE COMPTABLE > AIDE AU RECOUVREMENT > ASSISTANCE A LA GESTION >  
NOTRE PROCEDURE DE MISE EN RECOUVREMENT

    Après étude de vos dossiers et comptes clients à recouvrir, nous établissons une procédure de mise en recouvrement de vos créances clients.

 

          Nous effectuons le recouvrement en votre nom, mais n'encaissons pas vos créances, en effet, vos clients doivent impérativement vous effectuer directement le règlement.

    Nous établissons journalièrement un état du suivi de recouvrement que nous vous fournissons en fin de journée, accompagné d'un relevé d'heures concernant nos prestations.

    En fin de travail, nous vous fournissons un dossier complet sur chaque client accompagné d'un état des procédures engagées.

    Nous vous facturons nos prestations au tarif horaire accompagné d'un relevé total de nos prestations.

    Nous vous refacturons les frais postaux au tarif en vigueur.

Les frais téléphoniques ne vous seront pas refacturés.


QU'EST CE QUE LE RECOUVREMENT DES CREANCES ?

Les impayés constituent l'une des principales causes de défaillance des entreprises. Ils ne sont pas pour autant une fatalité. Il existe de nombreux moyens pour obtenir le paiement de vos créances.

Le retard de paiement des factures par les clients peut être à l'origine de difficultés de trésorerie. C'est pourquoi, un chef d'entreprise doit rester vigilant et effectuer régulièrement un suivi de ses comptes clients.

Les chances de paiement se réduisent avec le temps et il est recommandé de réagir rapidement.

Le montant de la dette, l'importance du client, la fréquence des relations commerciales avec celui-ci, sont autant d'éléments à prendre en compte pour adapter la forme et le contenu des actions à mettre en œuvre pour le recouvrement des créances impayées et ainsi garantir la poursuite de bonnes relations commerciales avec les clients.

Nous prévilégions toujours le recouvrement amiable.

Profils des différents payeurs et comment les relancer

Le bon payeur, dont le chèque parvient le jour de l'échéance

  • relance superflue

Le payeur négligent qui attend d'être relancé, qui a égaré la facture, qui vous répond que le chèque est "à la signature", etc.

  • le relancer très commercialement, mais rapidement

Le mauvais payeur, qui a les moyens de vous payer. Celui qui connaît la valeur de l'argent et sait l'employer à son profit. Il veut vous payer le plus tard possible, voir jamais si vous lui en laissez l'occasion.

  • le relancer vite et fermement et recourir sans tarder au contentieux

Le payeur administratif, il paie toujours très lentement, en raison de la complexité de ses circuits comptables et administratifs…

  • comprendre ses circuits et nouer de bonnes relations avec les personnes chargées de l'ordonnancement et du paiement.

Moyen de pression pour les mauvais payeurs

  • l'arrêt des livraisons ou des prestations de services (dépannage, entretien)

si cet arrêt risque d'être préjudiciable au client, prendre soin de l'avertir par LRAR. Prévoir d'inclure de telles dispositions dans les Conditions Générales de Vente.

  • le contentieux et l'application de la clause pénale (cf. CGV)

Les pénalités de retard ne doivent pas servir de menace puisqu'elles sont dues de plein droit.

Pensez à respecter les délais annoncés pour ne pas entamer votre crédibilité.

La mise en demeure

La mise en demeure est un courrier (en L.R.A.R. ou remise en main propre contre décharge) comportant les mots " mise en demeure " et une date butoir de paiement.

La mise en demeure sert à déterminer la date à partir de laquelle courront les intérêts légaux.

Prévoir et convenir d'un échelonnement de paiement

  1. rédiger un courrier à faire revêtir de l'accord de votre client

  2. mentionner les conditions de paiement de l'arriéré et, éventuellement, du courant
  3. choisir éventuellement un taux d'intérêt proche des conditions du marché

Application d'un taux de pénalité de retard

Le Code de Commerce préconise d'appliquer le taux de refinancement de la Banque Centrale Européenne + 7 points et, au moins, 1,5 fois le taux légal

Afin d'éviter d'être pour vos clients une alternative trop intéressante au crédit bancaire, il est souhaitable d'utiliser un taux dissuasif. Il est à noter que ce taux n'est nullement limité au taux de l'usure relatif au découvert aux entreprises. Vous pouvez, par exemple, utiliser un multiple du taux légal (5 ou 6 fois).

Pensez toujours à indiquer vos taux de pénalité de retard sur vos devis, factures et CGV.

CYCLES DE RELANCES AMIABLES

Cycles de relances amiables

Grosses créances

Petites créances

ANCIENS CLIENTS

Echéance
+ 15 jours
Téléphone
+ 5 jours
Lettre de relance
+ 5 jours
Lettre de relance
+ 5 jours
Mise en demeure

Echéance
+ 20 jours
Lettre de relance
+ 10 jours
Téléphone
+ 5 jours
Lettre de relance
+ 5 jours
Mise en demeure

NOUVEAUX CLIENTS OU RECIDIVISTES

Echéance
+ 10 jours
Téléphone
+ 10 jours
Lettre de relance
+ 5 jours
Mise en demeure

Echéance
+ 10 jours
Lettre de relance
+ 5 jours
Téléphone
+ 5 jours
Lettre de relance
+ 5 jours
Mise en demeure

2.


ACCUEIL

HISTORIQUE

PRESTATIONS

CLIENTELE

CHARTE

CONTACT

PARTENAIRES

PLAN DU SITE

ARTISANS

ASSOCIATIONS

MICRO-ENTREPRISES

PARTICULIERS

PME-PMI

PROFESSIONS LIBERALES

PROFESSIONS MEDICALES

TPE

CREATION D'ENTREPRISE

RECOUVREMENT

ASSISTANCE ADMINISTRATIVE

ASSISTANCE COMMERCIALE

ASSISTANCE COMPTABLE

DOMICILIATION

SECRETARIAT

PERMANENCE TELEPHONIQUE